Cameroun, sortir du Nkuta

Un film de Céline Metzger

France, 2009, vidéo, couleur, 4/3, 52 min,
version française, sous-titres anglais optionnels

15.00

Description

Au Cameroun, l’homosexualité est pénalisée depuis 1972.
Début 2006, paraît dans plusieurs journaux camerounais une liste dénonçant la prétendue homosexualité de 50 personnes influentes. Coup de tonnerre dans la société camerounaise où l’homosexualité est taboue au point que, jusqu’alors, si l’on en croit l’opinion publique, « il n’y a pas d’homosexualité au Cameroun ». Depuis cette publication, la société camerounaise se trouve confrontée à une crise à double tranchant : d’une part, il est enfin possible de prononcer le mot « homosexualité » ouvertement, prémices houleuses d’une reconnaissance à venir, mais d’autre part, la répression à l’égard des personnes désignées comme homosexuelles s‘avère particulièrement violente : amendes, emprisonnements, mises à l’index.
À travers les parcours de trois homosexuels et leur avocate, Alice Nkom, le Cameroun se dévoile. Plus qu’un jugement de valeur, ce film cherche à mieux comprendre cette société apparemment homophobe.
Le « nkuta » est un sac en toile de jute. Cette expression, typiquement camerounaise, fait référence à l’expression française « sortir du placard » ou « faire son coming out ».