22 novembre 2019, rencontre avec Esther Ferrer dans la cadre de Wom@rts

Vendredi 22 novembre de 19h à 21h
A l’Institut Cervantes , 7 Rue Quentin-Bauchart, 75008 Paris

Esther Ferrer *, artiste plasticienne performeuse s’entretiendra avec Sandrine Meats** , historienne de l’art & Nicole Fernández Ferrer et répondra aux questions du public lors d’une rencontre Meet the Masters
dans le cadre du projet européen Wom@rts (Europe Creative).
*ESTHER FERRER est connue pour son travail comme plasticienne et aussi par ses performances, seule ou au sein du groupe espagnol ZAJ (formé en 1964 et dissous en 1996)

Son travail s’est toujours plus orienté vers l’art/action, pratique éphémère, que vers l’art/production). Dans l’Espagne de début des années 60 elle fonde avec le peintre José Antonio Sistiaga, le premier Atelier de Libre Expression (germe de beaucoup d’autres activités parallèles). À partir des années 70, elle consacre une partie de son activité aux arts plastiques : photographies retravaillées, installations, tableaux basés sur la série des nombres premiers, objets, etc.
Elle a fait des expositions dans de Galeries espagnoles et étrangères et dans de Foires comme la FIAC à Paris ou ARCO à Madrid.
Pendant sa carrière comme performeur a participé à des Festivals partout en Europe (France, Italie, Hollande, Belgique, Bulgarie, Espagne, Suisse, Angleterre, République Chèque, Pologne, Danemark, Norvège, Slovaquie, Allemagne, Hongrie etc.) ainsi qu’en Canada, Japon, Thaïlande, Corée, Cuba, Mexique, Slovénie États-Unis, où le Groupe ZAJ réalisa une tournée de deux mois en 1973, principales performances : New York University (Albany) Dartmouth University (New Hampshire) – « The Kitchen » (New York) – Merce Cunningham Studio (New York) – Massachusetts University (Amherst – Buffalo University (Buffalo) – The Walker Art Center (Minneapolis) – The Colorado College (Colorado Springs) – The Quinci House Arts Festival of Harvard University (Cambrige) – Mills College – Oakland (Californie) K.P.F.A. – Berkeley (Californie), etc.
Esther Ferrer est aussi auteur de deux oeuvres radiophoniques pour Radio National d’España (« Au rythme du temps » et « Ta, te, ti, to, tu ou l’agriculture dans la Moyen Age » ) et a donné des séminaires sur la performance dans des Universités et dans des Ecoles des Beaux Arts en Espagne, France, Italie, Canada Suisse et Mexique.
Esther Ferrer a représenté l’Espagne à la Biennale de Venise en 1999, a reçu en Espagne le Prix Nacional de Bellas Artes en 2008, le Prix Gure Artea du Gouvernement Vasque en 2012, le prix MAV (Mujeres en las artes visuales), le prix Marie Claire de l’art contemporainet le prix Velazquez. en 2014.
** Sandrine Meats est historienne de l’art. Sa thèse de doctorat en cours de préparation à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne porte sur l’art de la performance en Angleterre entre 1969 et 1976. Elle a publié de nombreux articles en lien avec ce sujet et est co-auteure d’Interviewer la performance. Regards sur la scène française depuis 1960 (Manuella Éditions, 2014). Elle a assuré des charges d’enseignement en histoire de l’art contemporain dans les universités Paris 4 Sorbonne et Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle est membre fondateur de l’association Athamas, Art et antipsychiatrie, lauréate notamment de la résidence de recherche INHALab mars-juin 2019 (Institut national d’histoire de l’art, Paris).
Entrée libre dans la limite des places disponibles

En partenariat avec l’Institut Cervantes de Paris
et le projet Wom@rts